Témoignage : Ces femmes nous racontent leurs combats pour avoir un enfant.

(Les témoignages que nous recevons ne sont pas corrigés)

N°1 :  Bonjour c’est pour la session « stérilité » alors c’est pas mon histoire mais celle de ma tante je la poste avec son accord, elle est mariée depuis plus de 20 ans, son mari était stérile ils avaient donc décidé d’adopter un enfant au Maroc, ils lui on direct fait comprendre qu’il était était adopté toute en le considèrent comme leur enfant à 100%. Il y a 5 ans surpris général ma tante tombe enceinte, c’était un choc pour tout le monde mais ont étaient tellement heureux, puis un deuxième enfant. Ils ont jamais perdu espoir et dieu les a récompensé. Ils sont toujours autant amoureux et épanoui. Soyez forte les FP la vie peux vous faire des surprises ❤️

 

N°2 : Bonsoir en anonyme 😊 svp.

Bonsoir à vous toutes femmes parfaites.
Je vous écris car je pense que nos témoignages peuvent aider certaines de nos amies a traversé les moments difficiles lié au difficultés a concevoir. Pour ma part lorsque nous avons voulu avoir un enfant avec mr tout est allé très vite, un mois plus tard me voilà avec un teste positif entre les mains toutes excité a l’idée de cette nouvelle vie qui s’offre a nous. Je me voie déjà le ventre rond, puis accouché puis aimer mon petit anges plus que tout. Par la grâce de Dieu (car malgré tout c’est une grâce) rien ne se passe comme je me l’imagine jeune et naïve , la vie m’a déjà tout offert sur un plateau d’argent , je n’imagine pas une seconde que mes rêves de maman me serait arraché, un soir je saigne, me voilà seul face a un médecin qui m’explique que je ne serait pas maman, que je fait une fausse couche, que mon bébé s’en est allé. Je pleure et sort annoncé cette nouvelle a Mr, et on rentre au milieu d’une des nuits les plus sombre tête baissée, coeur meurtri. Six mois plus tard qu’elle joie, quel bonheur me voilà l’estomac retourné odorat développé, fatiguée me voilà enceinte. Une porte s’ouvre sur un espoir doux et plein de joie, un bébé qui viendrai comblé mon coeur meurtri de maman… oui même si je n’avais pas serrée contre mon sein ce première enfant, j’étais au fond de mon coeur une vraie maman. Un mois passe puis deux cette fois c’est la bonne. Je fait une échographie tte excité a quoi ressemble mon bébé. A l’écho bébé est bien là mais son coeur ne bas pas… et voilà qu’on me claque violemment cette porte au nez. Quelque jours plus tard la douleur l’horreur on m’arrache les entrailles, on m’arrache le coeur il est tombé là mon bébé a la maison je l’ai bien vue mon petite anges, hors de moi. Gloire a Dieu entre Ses mains était son destin. Six mois plus tard me voilà de nouveau enceinte, un mois, deux mois et puis trois voilà l’echo du premier trimestre. La gyneco et là regarde et regarde de nouveau. c’est bon cette fois je suis maman… n’est-ce pas?. Le petit coeur de ma douceur ne bas plus… une fois endormie on me l’a arraché, aspiré un curetage et tout est fini. Mes rêves de maman s’envole, mon coeur panse se blessure, des plaies si profonde qu’elle saigne sûrement toute une vie. C’est fini je ne serait sûrement jamais maman, et puis qui a dit que c’était un due, qui suis-je pour décider de ma destiné ? Pourquoi Dieu me confirait une âme a moi. Mes bébé était de ma chaire de mon sang, mais leurs âme innocente ne n’appartiennent pas. Nos enfants ne nous appartiennent pas ils sont un dépôt que Dieu nous fait. Grâce a Dieu j’ai appris les plus belles des leçons et chacune de vous chaque femme qui souffre apprend grandit , devient plus belle, si belle, car Dieu l’aime et prend soin d’elle sans qu’elle ne s’en rende compte. Des mois plus tard j’ai un retard de règles, je m’en fou je ne serait jamais maman, puis une echo le coeur de bebe bat si fort, si juste. Chaque matin je m’attend a trouvé du sang, chaque écho le pire en moi raisonne. Deux mois, cinq, sept… et après mainte souffrance et blessure un doux soir d’été, on pause contre mon coeur ce petit bébé. Grâce Divine descendu sur terre , juste pour mon petit coeur… moi maman !!! Ce jour la je suis née. 
A toute mes soeur de coeur , laissez-vous guidez par les flots de votre destiné, elle n’est peut-être pas celle que vous auriez choisit, mais elle est celle que Dieu , que la Vie à choisit pour vous rien que pour vous, pour vos petits coeur plein d’amour. L’ Amour est là partout autour de vous et c’est dans les moments les plus douloureux que le coeur ouvre les yeux sur les merveilles qui l’entoure. Je vous souhaite a chacune d’avoir le meilleur, que vos coeurs vos âme, vos corps, vos esprits soit apaisé. Que vos vies soit inondées d’amour. Je vous aime

 

N°3 : Bonsoir c est pour la session « stérilité »

Mon mari et moi sommes en pma depuis bientôt 2 ans. 
Le problème vient de moi et il a toujours été adorable à ce sujet. Il m’ a toujours dit qu’on se fichait de qui cela venait et que nous étions deux dans ce bateau. 
Personne ne peut comprendre ce que vit une femme qui passe par la pma, les traitements hormonaux, les attentes, l’enthousiasme puis les échecs. Epuisée physiquement et moralement. Émotionnellement ce sont les montagnes russes. On prie, on espère, on fait notre part et on place notre confiance en Dieu. Et puis il y a l’entourage, la famille, amies, les petits bébés qui arrivent : chaque fois nous sommes heureux et en même temps cela nous renvoie à nos propres difficultés de concevoir. Nous avons plusieurs échec d’insémination, et un échec de fiv.
Cela nous a rapproché d’avantage, à chaque fois que les résultat tombent et que c est négatif on est triste on pleure, Puis mon mari se ressaisit et me dit que c est notre couple avant tout, quil ne faut pas qu’on s’oublie dans ce long parcours. Alors on repart de plus belle et on ne cesse d’espérer. Il me tire vers le haut, fait tout pour remonter le moral.L’amour qu’il me témoigne est indescriptible. J’ai toujours rêver d’avoir des enfants. Mais je positive en me disant que cela est une épreuve de Dieu, que seul Lui sait et qu’Il est avec les patients. Alors je ne sais pas si un jour je serai maman mais quoi qu’il arrive j’accepterai mon destin. J’ai un mari merveilleux et j’en suis reconnaissante. Je refuse de me laisser aller, cela n’a fait que renforcer ma foi et m’a appris à relativiser. On se sent tout petit dans ce genre d’épreuve qui nous rappelle qu’il y a des choses qu’on ne contrôle pas. Une énorme pensée à toutes les femmes qui luttent pour devenir maman. Je vous souhaite du courage et surtout d’avoir un petit bout de chou qui vous fera oublier toutes ces galères.

 

N°4 : Bonjour, 
Voici mon témoignage pour la session essai bebe. 
Je vais avoir 30 ans, bientôt 2 années de mariage mais aussi 2 années de combat. Je me plains depuis l adolescence de maux de ventre, on dit à mes parents Que c est l anxiété que je cherche l attention sur moi, les années passent apres une pilule cela s’atténue, mais les douleurs plus au moins présentes, plusieurs gynéco Vu eT Toujours le meme verdict le stress, rien aux Échos rien aux prises de sang tout va bien… j’arrête ma pilule il y a deux ans et La mon etat dégringole les douleurs sont atroces, les médecins aussi vous n’avez rien ! IRM passe, radio des trompes (horrible) Toujours rien, je rencontre par hasard le remplacement de mon gyneco Qui lui me dit que ce n’est pas Normal Qu ils vont ouvrir par cœlioscopie. Au reveil de cette cœlioscopie, le verdict : j’étais au bord de la septicémie, tous mes organes genitaux étaient collées,inflammés, infectés, suite à la chlamydia. Il a remis les « choses » en place nous avons pris mon mari et moi un traitement et tout devait rentrer dans l’orde… deux mois après les douleurs sont encore plus forte, moins gerable, je suis dirigée vers un professeur qui me fait refaire une batterie d’examen et Toujours les mêmes réponses vous n’avez rien ! Je n’avais plus confiance en la médecine, j’ai entendu Ca des années alors que finalement j’ai fini dans un état pitoyable ou j’aurai pu y passe ! Sauf que ce roi de la médecine n’est pas du tout d’accord avec ces diagnostics résultats : j’ai une endométriose eT eu la chlamydia qui m’a laissé de lourdes séquelles alors c’est parti pour les FIV ou La un autre combat m’attend. 1er transfert d’embryon echec, 2 eme traitement annulé Car cela tombe un dimanche, 3 eme traitement annulé Car l’embryon n’a pas survécu à la décongélation eT je suis dans mon 4 éme traitement j’attends une date. 
Je n’en peux plus, je suis vidée, j’ai le moral à 0, mon corps est à bout. Je me sens seule face à tout ça, je veux mon bebe par dessus tout.Le désir de maternité est tellement profond que seules les femmes qui le vivent peuvent comprendre ce que je ressens. Les réflexions du genre tu y penses peut être trop me rendent dingue c’est bien les personnes qui sont tombées enceinte rapidement qui peuvent te sortir des absurdités pareilles ! Comment tu peux ne pas y penser lorsque tu prends la décision de faire un bebe, de souffrir physiquement, des piqûres quotidiennes, des rdv 2 a 3 fois par semaine !! Mais malgré tout je garde espoir, je n’abandonnerai jamais parce que mon bebe qui n existe pas encore je l’aime deja fort !

 

N°5 : Salam Alaykoum c’est pour la session du mal à avoir un enfant.

Mon mari et moi meme n’arrivons pas à avoir un enfant depuis 2 ans et demi à chaque rapport le stress, des pleures. Chaque mois déçu que je voyais mon cycle arriver.. nous nous somme décidés à prendre rendez vous Tout les 2 chez un spécialiste en fertilité , nous avons pris rendez vous pour le 7 juin. Le 31 mai je n’avais toujours pas mes menstruations je décide de faire un test de grossesse sans prévenir mon mari car peur d’être déçu et là test positif, de suite je le préviens il cri et saute de joie. On va faire une prise de sang je suis enceinte de 2 semaine. Notre bebe et prévue pour février inshallah. À toutes les femmes parfaites vous y arriverez c’est Dieu qui donne. Courage à celles qui sont encore et essaie et à toutes celle qui n’ont pas la chance d’avoir un enfant. ❤

 

N°6 : Bonjour , session du mal a tomber enceinte.
Je me suis mariée il y a environs 10 ans de celà un mariage d’amour, je ne voulais pas prendre de pillule j’avais trop peur d’avoir des difficultés de tomber enceinte donc nous utilisions des préservatifs… je n’aimais pas la sensation du coup nous avons arrêtais les contraceptif, au bout de 6 mois je me pose des questions pourquoi ne suis je pas tombée enceinte ??? Je me disais que peut etre parce que je ne l’avais pas vraiment décidée je commence les fameuses courbes de tempérartures test d’ovulation mais 2 ans aprés toujours rien, je vais voir un gygy qu’il me dit no stresse voici des acides folique recommençait 1 ans de plus toujours rien je m’affole et vais voir un spécialiste de l’infertilité. Batterie de test sur moi RAS , donc batterie de test sur mon époux le verdict tombe les zozos sont de trés mauvaise qualité voir mort aprés quelque heure de vie.Grosse décéption, suivie d’une dépression nous avons même faillit nous séparer à plusieurs reprise. Nous avions décider de vivre dans le dénit jusqu’au jour ou je craque et j’en parle à une amie qui était passée par là elle me conseille de passer par Fiv du coup on se lance 1 er essai un èchec 1 embryon mais surmontable 2éme essai échec 2 embryons mais moins surmontable 3éme essais gros échec mais dépression je n’avais plus envie que l’ont me manipule plus envie de piqure plus envie de rien j’avais perdu espoir. je laisse quelques mois se passé sans y penser en sachant pertinemment que le prochain essaie serait le dernier. Je me relàche et me fais à l’idée de ne jamais être maman. 10 ans se sont écoulés… et un jour je ressent des symptômes bizzar inhabituel. Des papillons dans mon ventre l’impression que mon utérus est en travaux… aprés une pds que j’ai faites trés lgtps aprés ma date de régle le verdict était sans appel j’étais enceinte par la gràce de Dieu. 
Envoyé depuis mon appareil Samsung

 

 

N°7 : Avec mon mari cela va faire 2 ans (en août 2017) que nous essayons d’avoir notre 1èr enfant. 
Nous avons fait des examens et nous sommes suivis par une Gynecologue spécialisée en infertilité. A la suite des examens (pour mon mari et moi) elle a pu poser un diagnostic: « infertilité inexpliquée ». En gros mon mari et moi même n’avons pas de problème pour concevoir …. mais ça ne vient pas. Elle nous a proposé de mettre en place des inséminations artificielles afin de donner un coup de pouce à la nature. Elle nous a proposé cette alternative l’année dernière, nous devions commencer le protocole en octobre 2016, mais en y réfléchissant avec mon mari nous nous sommes dis que puisque nous n’avions rien qui ne nous en empêche autant patienter et laisser la nature faire. Depuis nous sommes dans l’attente de ce bonheur. Je tiens à préciser que mon mari et moi avons tout deux 30 ans. Comme je l’ai dis cela fera 2 ans en août 2017 que nous attendons. Mon mari vit bien la chose il est relax face à la situation… moi c’est plus compliqué car chaque mois je croise les doigts et chaque mois je suis déçue. En ce moment je suis en traitement pour booster ma fertilité (traitement à base de progestérone pour aider au besoin à la nidation si il y’a une fécondation). J’ai décidé qu’une fois ce traitement fini j’arrête de me prendre la tête avec l’envie de ce bb et je vais essayer de vivre au jour le jour. Nous sommes croyants donc nous nous en remettons à Allah. Si c’est un bienfait pour nous alors ça arrivera si non … eh bien c’est la vie. 
C’est assez frustrant par moment de ce dire « tout va bien pour faire bb mais ça ne vient pas »…. en attendant mon mari est présent et me rassure bcp. Il me dit tout le temps qu’il peut se passer d’enfant si tel est notre destin et qu’il m’aime tellement qu’il peut envisager sa vie juste nous 2 et que ça ne le dérange pas de ne jamais avoir d’enfant. Pour conclure cela n’a pas changé notre relation nous sommes toujours autant soudé et amoureux. Pour ma part je suis certainement plus forte et plus patiente. 
Envoyé de mon iPhone

 

N°8 : Bonjour, je vous témoigne mon expérience suite à l’impossibilité de tomber enceinte, j’ai 26 ans et mon mari en a 26 aussi, il y a 5 ans j’ai eu un magnifique garcon naturellement sans médicaments ni aide médicale, il y a 3 ans et demi j’apprends que j’ai des kystes au ovaires je suis atteinte d’un syndrome qu’on appelle syndrome des ovaires micro polykistiques, j’avais des retards qui se comptaient en nombre d’années c’est à dire que je n’avais plus mes règles, à 26 ans je vous assure que Ca fait mal de ne plus être Comme toutes les femmes. J’avais plein de signes Qui me disaient y’a un soucis déjà l’absence de règles, la prise de poids énorme Que j’ai eu en peu de temps (+ 50kg) Que j’ai perdu en totalité, pleins de poils qui ont poussé un peu partout et plein de petits tracas.. Ca fait 3 ans et demi Que j’essaie de tomber enceinte échec sur échec, je prend un traitement Qui me fait reprendre du poids. Quand j’ai su que je n’allais peut être plus avoir d’enfant Ca m’a fait un coup de choc je me suis écroulée la nuit toute seule dans mon lit à pleurer et espérer que ce ne soit pas vrai.. Côté relation avec mon cheri c’est un autre sujet il me comprend il est patient mais je vois qu’il veux un enfant il est complètement gaga avec ses neveux nièces.. j’ai l’impression d’être une femme à moitié .. C’est un combat seules celles qui sont dans ce cas comprennent ce que nous ressentons et je vous souhaite plein de courage.. Envoyé de mon iPhone

 

N°9 : Selem alykom , Saha ftourekom .

En anonyme s’il vous plaît .

Alors voila , enfant j’ai eu des problèmes de santé, une malformation de l’appareil génital. J’ai été opérée soignée , hamdoulah tout allait bien. 
Quand je vois qu’avec mon copain (mon mari) à l’époque ça commence à devenir sérieux je lui parle clairement de ce que j’ai eu . 
Un peu avant mon mariage , je consulte les professeurs qui m’ont suivi ét opérée . Pour eux tout va bien!

On se marie, puis quelques mois après Ca ne va pas, malgré les traitements, je fais infections sur infections , J’ai eu des opérations, puis une fois que tout allait bien on a commencé la PMA (procréation médicalement assistée). On a fait tous les protocoles Insiminations, Fécondations In Vitro. Il me reste alors une tentative et deux embryons . Arrive alors cette dernière tentative sur laquelle je mise Beaucoup. Au transfert qui compte tenu de mes soucis de santé se fait sous anesthésie générale, je me réveille quelques heures après , je vois mon mari et ma mère à mon chevet , on m’explique que j’ai fait une hémorragie qu’ils ont réussi à l’arrêter Hamdoulilah . 
Je savais que c’était mon dernier essai, Ca a ete trés dur, moralement j’étais anéantie, détruite, toutes ces années de traitement pour ne pas réussir à avoir un bébé. 
Aussi bien physiquement que moralement j’ai du mal à m’en remettre. 
Ne pouvant plus physiquement avoir un bébé, on voulait fonder notre famille. On décide de lancer une procédure d’adoption, on passe notre agrément auprès du conseil général et on envoie notre dossier au bled ( délais plus courts) 3 ans aprés, le debut de la procédure on est devenu parents, 10 ans aprés notre mariage , Hamdoulilah. Ca n’a pas été facile tous les jours, surtout quand on voit autour de nous les copines les cousines les sœurs belles sœurs… avoir leurs enfants. 
C’est une sacrée épreuve La stérilité pour le couple, ne lâchez rien, ne laissez pas les autres détruire votre couple par leurs conneries… Blindez vous, n’etalez pas vos problèmes! Soyez fortes les Femmes parfaites.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s