Témoignage: Des FP nous prouvent qu’il est possible de réussir malgré un échec scolaire

 

  • Bonjour, 
je souhaite partager mon expérience « réussir malgré un échec scolaire »
Pour commencer de la maternelle au collège les professeurs ont toujours dis de moi que j’étais une élève réserver qui avait des « capacités » comme ils disent toujours mais à exploiter. Je vous passe certains détails, arrivé en fin de 3ème j’avais un niveau bon mais jugé par les professeurs comme fragile. J’ai donc voulu poursuivre mes études en seconde et j’ai eu à ce moment-là une grosse surprise car tous les professeurs ce sont mis contre cette décision jugent que mon niveau était trop faible alors que durant toute l’année ils m’ont encouragé vers cette voie. Je me suis plusieurs fois demandé quelles était les motivations de certaines de ces personnes à devenir prof.
Arrivé au lycée le drame, le niveau est beaucoup difficile pour moi à suivre j’ai donc redoublé ma seconde. Seconde chance j’ai cru que c’était la bonne mais deuxième échec, les professeurs refusent de ma faire passer en première et me conseille de me réorienté.
Prochaine rentré je démarre un BEP comptabilité en 1 an. Il se passe à merveille je fais partie des meilleurs les cours m’intéressent plus. Je souhaite poursuivre ensuite par une première d’adaptation STG toujours en Comptabilité. Un professeur de mon ancien lycée est mis au courant et juge que jamais je n’y arriverai. J’ai pris peur à ce moment-là mais j’ai quand même tenté. L’année s’est super bien passé j’obtiens mon bac et frôle la mention mais bon rien de grave l’essentiel pour moi était de l’avoir obtenue. Cette année-là j’ai voulu poursuivre par un DUT GEA et je reçois encore la remarque du  » ça risque d’être difficile faudra t’accrocher ». Je tente quand même et un autre échec je redouble la première année. Sauf que cette fois-ci je me dis….  » tu redouble mais tu ne dois pas te louper cette fois ci » Je me suis accroché et j’ai obtenue des notes que jamais ne je me serais vu obtenir 😉 j’obtiens donc mon DUT et poursuit avec une licence que j’obtiens avec une mention assez bien. 
Moralité de la chose ne jamais rester dans sa chute car c’est selon moi le début des choses meilleures et ne pas écouter les gens qui vous disent que vous n’y arriverez jamais. Personnellement ça m’a beaucoup fait perdre confiance en moi.
Et surtout si je peux donner un autre conseil par ce que de le savoir il a quelques années m’aurez beaucoup aidé c’est que votre manière de travailler est propre à vous-même ne vous basez pas en fonction de comment vos camarades révise ou travail. Ayez votre propre méthode personnelle c’est selon moi très important. 
Je suis fière aujourd’hui de te ce que j’ai traversé ça rend plus fort.

 

  • Bonjour, 
Je souhaite vous partager mon témoignage sur le sujet « Réussir malgré un échec scolaire ». Tout d’abord j’ai toujours eu des difficultés à l’école, j’étais la fille dont on ne savait pas quoi faire, trop distraite et ayant des mauvaises notes.
Je n’ai jamais vraiment su quoi faire « quand je serais grande » du coup arrivé en 3eme je me suis dirigée vers un Bac Pro secréterait, j’ai obtenu le BEP mais je n’ai pas continué en BAC. C’est mon plus gros regret à l’heure actuelle car sans BAC, il faut l’avouer, beaucoup de portes nous sont fermées. 
J’ai carrément changée d’orientation en me dirigeant vers un CAP coiffure en alternance, que j’ai également arrêté au bout d’un an, puis s’en ai suivi plusieurs formations que j’ai également abandonnée. Je me lassais trop vite, j’ai eu plusieurs idées de créations d’entreprise pendant cette période mais rien qui n’a abouti.
Je me suis retrouvée à 21 ans, sans BAC, ne sachant pas quoi faire de ma vie. Enfin si, je rêvais de faire une licence en psychologie mais le fait de devoir faire un DAEU (similaire au bac) et donc retourner à l’école alors que j’avais passée 5 ans à toucher un salaire c’était pas possible. 
Puis j’ai eu L’IDEE, celle de mon e-commerce actuel. J’étais à ce moment-là, encore en formation en alternance dans le commerce. Ça me plaisait oui, elle à été ma plus belle expérience professionnelle, mais encore une fois je me suis lassée. J’ai quitté ce boulot pour me lancer à mon compte ! 
Aujourd’hui j’ai 24 ans, cela fait maintenant 1 an et demi que j’ai ma propre « mini entreprise » j’ai également repris mes études à distance afin d’obtenir mon diplôme de secrétaire médical. 
J’espère toujours secrètement pouvoir entrée en Fac même si je ne sais par quel moyen ^^ mais je pense que malgré mes abandons, le fait que je n’ai pas eu le BAC j’ai réussi !
Un conseil les filles ; Allez au moins jusqu’au BAC surtout si vous êtes indécise dans votre projet professionnel.

 

  • Hello c’est pour la session échec scolaire. Du collège à la terminale j’ai eu de gros problèmes d’absentéisme, je ne prenais pas l’école au sérieux car malgré tout j’avais de bonnes notes, arrivée en 1er la conseillère d’orientation m’a fait comprendre que je n’étais pas faite pour l’école et qu’il fallait que je m’oriente vers des études courtes pour trouver au plus vite un métier, ça a été ma première claque, la deuxième à était lorsque j’ai échouée au bac, je sentais de la déception Dans le regard de mes parents, rien ne m’a autant fait mal que de sentir que cette fierté qu’ils avaient pour moi commençait à s’atténuer. 
J’ai fait une dépression et j’ai passé 3 mois enfermé à la maison sans rien faire. J’ai pris 20 kg qui plus est.
Puis j’ai eu un déclic et j’ai décidée de passer ce bac en candidat libre. Le soir je révisais et la journée je passais mon code de la route. Arrivée à l’examen, j’ai eu mon bac, puis mon permis. je n’ai jamais été autant motivé par la suite, je me suis inscrite en BTS que j’ai réalisée en alternance, puis en licence puis en Master. 5 années d’études, toutes en alternance dans de grandes multinationales, j’ai eu la mention pour chaque diplôme obtenu. J’ai été embauché par la suite à un poste de cadre avant même la fin de mes études.
J’ai perdu les kg pris, J’ai revu la fierté dans les yeux de mes parents le jour où j’avais ma toge sur La tête pour ma remise de diplôme 🎓
J’ai aussi décidée de créer une association pour aider les personnes issues de ZEP en les conseillant dans leur orientation et en les accompagnant dans leurs recherche d’école et d’entreprise, je travaille actuellement sur ce projet lors de mes temps libres et j’espère pouvoir me lancer dans 2/3 ans. 
Un conseil, ne lâchez rien, croyez-en vous et persévérez, la réussite vous l’aurez que par vos propres moyens.

 

  • Bonjour, c’est pour le témoignage « j’ai réussi malgré un échec scolaire. »
Alors pour commencer j’ai toujours été une très bonne élève. Je savais lire et écrire depuis la moyenne section de maternelle car mes parents m’avais appris assez tôt en ayant vu que j’avais un gout pour les livres. J’attirai l’attention des autres parents, les autres enfants étaient parfois cruel et ce jusqu’au collège mais je supportai. J’ai par la suite sauté une classe dans l’élémentaire, toujours la première de la classe ou pas loin en ayant de très bon résultats, et ce sans effort particulier car je n’étais pas du genre bosseuse a beaucoup réviser mais plutôt a suivre et j’avais des faciliter à retenir et ce jusqu’en seconde générale. Suite à des soucis de santé j’ai cumulé les absences, parfois de plusieurs semaines. Et quand j’y étais, j’étais très distraite. Par mes soucis et aussi sans mentir le lycée c’est une nouvelle phase ou on veut plaire, délirer entre amie, et ça m’a eu aussi ! J’ai au final redoubler mon second car on me proposa de passer en STG au vu de mes résultats j’ai préféré repasser ma seconde pour avoir un passage en première scientifique pour faire médecine ensuite. A l’issue de ma deuxième seconde, je passe en 1ereS avec succès mais la catastrophe. Soucis de santé je fini hospitalisée plusieurs mois en cours d’année. Je reviens avec beaucoup de retard année difficile j’arrive tant bien que mal a passer en terminale. Ça se passe mal en terminal mes soucis de santé sont là mais j’arrive a aller en cours mais le stress d’échouer m’a valu des insomnies, au point ou arriver en cours le matin je m’endormais littéralement, je ne suivais rien du tout.
J’ai rater mon bac cet année-là, ce fut très dur pour moi, qu’on a toujours mis sur un pied d’estale par rapport a mes capacité mon parcours était tout tracer pour tout le monde mais il n’en était pas ainsi. J’ai donc passer une année a me morfondre l’estime que j’avais de moi avait baissé énormément. L’année d’après je décide de travailler et par chance j’ai eu une très bonne opportunité dans une grosse boite assez connue, j’avais un poste dans l’administration. Mais je voulais quand même reprendre mes études. Entre temps je me suis mariée, j’ai décidé de démissionner et de réviser mon bac en candidat libre, avec l’aide de mon mari qui me n’a jamais lâcher ! Même quand ça n’allait pas il faisait les fiches à ma place et me lisait mes cours il m’a vraiment beaucoup aidé. J’ai fini par l’avoir après 3ans. J’ai ensuite entamer une année en sociologie mais je ne l’ai pas fini. Cette fois ci c’est un heureux événement qui m’a fait arrêter pour que d’ici quelques mois je reprenne enfin dans la voie qui m’a toujours fait rêver : la médecine. Mon parcours fut un peu spécial mais malgré le temps que ça m’a fallu, les obstacles je vais enfin faire ce qui me plait. Et je n’aurais certainement pas réussi si mon entourage ne m’avait pas autant soutenue dans l’épreuve. A un moment je pensais être condamner a l’échec scolaire, pour vous dire j’étais même suivi par la médecine scolaire par rapport a ce soucis car j’en avais développer une phobie scolaire. Mais maintenant j’ai passé ce cap et tout va mieux grâce a Dieu. Ne jamais abandonner même quand c’est difficile et que les années ont couler il n’est jamais trop tard.

 

  • Bonjour à toutes, j’ai souhaité témoigner sur ce sujet (alors que je ne commente que très rarement) pour donner à toutes la force d’aller jusqu’au bout !
Je n’ai jamais été une élève brillante, je n’irais pas jusqu’à échec scolaire (quoi que certains professeurs disaient le contraire…) j’étais dans la moyenne pendant le collège autour de 11. Arrivée au lycée j’ai redoublé ma seconde à 9,7. Première déception. Les professeurs me proposaient de ne pas redoubler mais de me diriger vers une filière pro. Hors de question pour moi qui voulait être juge pour enfant à l’époque. Je redouble donc en seconde générale, et je passe de justesse en première L. Le jour de la rentrée je suis reçue par le professeur principal qui me dit clairement « à la moindre notre nulle on vous fera passer en candidat libre » hors de question pour eux de faire baisser leur chiffre à cause d’un cancre. Je passe ma première avec des notes moyennes mais acceptables ou du moins qui ne m’ont pas renvoyé dans le bureau du professeur principal (entre 8 et 10 sauf dans les matières scientifiques ou j’étais à 5-6). À la fin de l’année je passais les épreuves anticipées du bac donc à l’époque c’était matière scientifiques maths et français et un truc de groupe bidon il me semble. J’ai des notes correctes autour de 11-12. Toute l’année du bac les profs me répètent que je n’aurais pas mon bac et me lancent des piques. Je finis par l’avoir de justesse. Et je m’inscris dans une fac parisienne connue sans penser pouvoir être accepté. Je rentre en DUT dans le social. Je redoute encore une fois. Ma mère me dit de m’accrocher que je ne suis pas plus conne qu’une autre (pas faux) je finir pas obtenir mon DUT mes enseignants me disent que je ne suis pas faite pour de longues études et que je devrais passer le concours d’assistante sociale. Sauf que ce n’est pas ce que je veux faire. D’ailleurs je ne savais ce que je voulais faire. Je m’inscris dans une fac près de chez moi en licence droit économie et gestion (histoire d’être dans une filière générale) et Là je cartonne diplômée avec mention j’ai eu des profs en carton mais avec l’envie de réussir je me suis informée sur le contenu des cours. Je bossais à côté 2 soirs voir 3 par semaine et tous les week-ends. Pour mon indépendance personnelle, j’ai passé le permis et je l’ai eu cette même année. Une fois mon diplôme en poche-je l’ai pris comme un passeport j’ai envoyé 4 dossiers dans les meilleures écoles de France. Prise dans 3, j’ai tiré au sort mon choix et je suis actuelle en master architecte urbaniste et je m’éclate dans ce que je fais. Rien ne me destinait à ça. Personne n’aurait parié sur moi sauf ma meilleure amie qui m’a toujours poussé.
Aucune montagne n’est infranchissable ! Bisous !

 

  • Coucou les femmes parfaites, très heureuse d’être parmi vous je tiens à vous raconter ma petite histoire , l’histoire de ma vie car elle a fait de moi celle que je suis aujourd’hui .. Jai toujours été une élève très peu extravertie qui était timide , réserver et qui n’osait pas lever la main en classe alors qu’elle connaissait les réponses de la primaire et dès la classe de CE1 j’ai été présenté chaque année comme l’élève qui ne pose aucun soucis de comportement mais qui est en  » difficulté  » chaque année les mêmes choses se disait je suis une élève assidue qui écoute mais qui a de réelle lacune et depuis ces chaque années jusqu’à l’année dernière seulement je ne me voyais que comme une fille incapable je vous Ecris aujourd’hui car ce sont des difficultés et ce manque de confiance en moi qui a fait de moi cette femme de caractère aujourd’hui j’en pleure à l’heure ou je vous Ecris car à cause de ses profs mauvais J’ai été toute ma vie depuis mes 7 ans jusqu’à mes 23 ans cette jeune fille qu’on à rabaisser sans arrêt j’ai redouble ma sixième je suis allé en 5eme alléger ( classe qu’on appeler comme cela car nous étions que 15 au lieu de 25 et qu’ont été un peu les ksoss qu’on met dans une classe entre eux histoire de rajoutée des clivages ) vive l’éducation nationale ( je ne renie pas la manière dont les profs sont bien au contraire il y’a de tout et j’ai pu rencontrer des merveilleux profs ) avec des efforts je finis par accéder en 4Eme européenne espagnol puis en 3eme européenne espagnol également jusque-là je remontais la pente et la double échec redoublement de la troisième et n’obtient néanmoins mon brevet .. Et la … coup de foudre pour le métier d’éducateur spécialisé je fais mon stage de troisième à 16 ans dans une structure d’éducateur de rue je me sens revivre renaître je trouve ma voie cette voie qui grâce à Dieu m’a guidée dans ma scolarité pour atteindre mon rêve devenir éducatrice aider les autres c’est tout ce qui m’importait .. Puis arrivée la je me bat et je donne corps et âme pour faire ce métier je me bat à l’école aller encore quelques années pour y arriver seconde première ( stg gestion ressource humaine ) par défaut une fois de plus puisque je ne suis toujours pas actrice de ce que j’ai envie .. Terminale bac obtenue !!!! Première réussite , année du bac je passe en même temps que le bac le permis et les concours dans deux écoles d’éducateur différente et la , réussite du permis réussite des deux concours d’école j’ai donc ENFIN le choix dans quelque chose que j’aime vous pouvez pas imaginer la joie dans mon coeur les larmes dans les yeux de mes parents continuité des choses après tout ça école d’éducateur pendant 3 ans je rame pour trouver des stages mais ils se passent tous au top je m’épanouir je suis heureuse tellement heureuse et la dernier stage de 7 mois qui s’écoule le lendemain de la fin de mon stage directrice qui me propose un CDD malgré que je faisais le diplôme d’éducateur en juin le mémoire erc j’ai accepter le CDD je dormais plus j’enchaînais travail étude travail étude et 6 juillet RÉUSSITE DU DIPLÔME 7 juillet CDI dans le meme stage les femmes parfaites ne Jamais Jamais Jamais doutée de soi et de ses capacité intellectuelle ou autre Jamais je suis la plus heureuse dans un travail que j’aime avec des jeunes au top une équipe au top j’ai ramée toute ma vie et pendant 8 ans pour faire ce que j’aime mais avec de la volonté tout est possible Dieu est grand !

 

  • Coucou les fp c’est pour le thème échec scolaire désolé pour la longueur

Depuis toute petite j’ai qlq angoisses dues à l’école, plus je grandissais plus j’angoissais et plus c’était difficile à cacher de mes parents et mes amis …
Puis une année je lâche tout c’est trop lourd pour moi pendant 1 an mes proches essayent de m’aider ne comprennent pas ce qu’il se passe c’est pourtant JUSTE l’école mais pour moi c’était juste l’enfer. Je n’étais pas victime d’harcèlement ni de moquerie quelconques juste terrorisée par ces établissements scolaires. L’année d’après voyant la souffrance de mes parents je leur dis que tout va bien que j’aime ma classe etc j’avais réussi à les convaincre j’avais de très bonne note mais je doublais chaque année à cause d’une seule matière donc cela m’enfonçais encore plus dans mes angoisses mais plus les années passent plus je gère mes crise d’angoisse je sais quand je peux le lâcher et devant qui, juste une seule personne mon meilleur ami, ma vie. Pendant 4ans j’essaye de tenir le coup je rampais limite pour aller en cours, étant majeur je pouvais enfin sécher les cours et rester dans les rue jusqu’à l’heure de cours finis et rentrer … septembre 2013 impossible d’y remettre le pieds c’est tout !c’est comme si on me demandais d’aller en enfer … j’arrête l’école pendant 2 longues années (sans bac, sans diplôme sans rien) de déprime !puis j’ai décidé de me relever je ne pouvais pas rester comme ça toute ma vie je devais me faire violence ! Je me suis inscrite dans des écoles etc mais à la rentré toujours la même angoisse… mais là je devais avancé j’avais le choix de ne pas le faire mais ça sert à rien de traînée plus vite c’est fait plus vite c finis alors je me suis dit je vais commencer petit à petit il faut que je me réconcilie avec l’école et tous ce qui tourne autour du milieu scolaire je décide de faire des petites formation de langues de quelques mois de rencontrer des gens d’avoir enfin une vie sociale j’ai adoré allée en cours j’avais ces angoisses que je devais gérer seul cette fois ci mais plus j’allais en cours plus elles diminuaient plus j’étais heureuse et épanouie maintenant. J’attends avec impatience la rentrée scolaire pour aller dans une vraie classe sur une durée plus longue que les petites formations que je faisais. Mais j’aimerais aussi dire que si on a pas la force, on ne veut pas, on peut pas ou autre avoir de diplôme se n’est pas la fin du monde ! Aux yeux des gens, de certains membres de la famille et même la société il n’y a que sa qui compte la valeur de quelqu’un se résume à son diplôme mais je tiens à dire que NON je connais des gens avec de grand diplôme et un bon travail etc qui ne sont pas heureux ni dans leur vie privée ni dans leur vie pro et que par contre je connais des gens sans diplôme qui ont décidé de tout simplement arrêter de se consacrer à leur apprentissage personnel avec des livre des vidéos etc et s’occuper de leur famille donc un diplôme ne fait la personne oui cet gratifiant et tout mais tu peux être quelqu’un tous simplement en étant bien heureux avec toi même et en ayant une culture général correct !Je n’ai pas compris ça tout de suite évidemment j’ai eu mon petit chemin très compliqué avec les critiques la pression des parents et les galères financière mais faut s’armer de patience se reconnecter avec sois et lisez autant de livre que vs pouvez ! Je vous mentirais si je vous disais que les crises d’angoisse ses sont envolé comme par magie, elles sont toujours là mais c’est tellement moins fréquent et plus vivable ! La route est encore longue mais c’est plus facile d’avancer petit à petit de se fixer de mini objectif et les atteindre pour être fier de sois comme le permis, apprendre une langue, une religion, des gâteaux etc ! s’écouter renouer avec ce qui nous fait peur et voir les bons côtés des choses pour pouvoir allée plus loin ! Et surtout il faut que vous arriviez par vous-même car si c’est avec une personne et que cette personne s’en va il faut tout reprendre et c encore plus dur ! Faites-vous aider par des professionnels s’il le faut ayez le soutien de vos proche mais la réussite ne la devez qu’à vous-même ♡

 

  • Je vous écris par rapport au témoignage échec scolaire 😊 Alors voila moi a l’école je n’ai pas tjr eu de la chance je suis tjr tomber dans les classes ou c’étais la fête la jungle da3wa quoi ! forcément ça aide pas tu es dans le mouv et tu fais partie de la galerie 😂 en 3eme je voulais faire une générale mais faut pas rêver cetais bac pro direct je vous cache pas j’aime l’école de ouf donc moi dans ma tête cetais obliger que je fasse des études supérieur quoi qu’il arrive arriver en BEP puis en BAC pro j’ai eu mon bac avec mention très bien tous ce passe bien mais cest là que ça ce complique je dit à mes prof que je veux continuer après mon bac je voulais faire un DCG ils m’ont ris au nez et m’en ont dissuader « le bac pro et fait pour s’insérer professionnelle pas pour continuer ses études » et blabla … Je ne les ai pas écouté et jai quand même envoyé mes candidatures a des Écoles pour le DCG tous mes vœux étais pour cette filière je n’ai pas mis un vœux de secours au cas où .. Et beh tous m’ont refusé du fait que ce sont les BAC générale qui sont prioritaire je ne vous raconte pas comment j’ai pleuré et perdu confiance en moi je n’avais pas d’école il était trop tard pour s’inscrire la rentrée avais commencer et moi j’avais rîen 😔 J’ai commencé à travailler dans une boulangerie pour passer le temps je ne concevais pas le fait de ne rien faire et de rester à la maison cetais dur pour moi. Au bout d’un mois je découvre un lycée privée où les inscriptions ne sont pas encore fermée pour faire un BTS non seulement c’est payant mais c’est aussi à 1h30 de chez moi cest pas grave je tente ma chance .. C’était difficile !! L’année la plus dur que j’ai passée !! à côté je travaillais le soir le week-end, justement pour payer mon école je rentrais à pas d’heure. en cours j’étais à moitié endormi une année catastrophique et pour couronnée le toux il ne voulait pas me laisser passer en deuxième année cetais la fin j’ai tellement eu mal cetais de l’injustice pour moi !! Pourquoi il m’arrive tous sa cetais une épreuve je l’accepte tant bien que mal mais je ne lâche pas l’affaire je quitte cette école. Le lycée ou j’ai eu mon bac ouvre une nouvelle formation un BTS mais en alternance j’ai jamais aimée l’alternance c’est pas mon truc mais ma foi j’avais pas trop le choix je vais voir mon ancien prof principale au bac qui est aussi prof dans ce bts je lui explique ma situation et il me fais rentrer sans passer par toute les étapes d’admission je suis inscrite il me faut une entreprise le cabinet comptable où j’ai passé mes stage au Bac on accepter de me prendre en alternance alors qu’il n’avait jamais pris d’alternant auparavant cetais comme un miracle qui ce produisait pour moi j’étais tellement heureuse une nouvelle vie un nouveau train de vie .. je passe en deuxième année je décroche mon BTS avec mention, je veux poursuivre encore on me dit pareil ce sera difficile je n’écoute pas je trouve une école pour une licence en alternance toujours avec le même cabinet comptable j’ai obtenu ma licence et le cabinet me propose de travailler avec eux en CDI une offre de rêve qui ne se refuse pas mais j’avais encore envie de poursuivre mes études je refuse à mes risque et péril et je poursuis en maîtrise en alternance tjr je change de boite je veux voir autre chose jai fais mon alternance dans un grand groupe et je m’arrête pas là je poursuis encore je veux mon Master j’avais le choix entre deux filière plutôt cool ou plutôt corsée j’ai choisi la corsée bien-sûr mdr cetais ma dernière Année et cetais tellement dur pareil 1h30 de chez moi cetais en alternance dans un grand groupe mon tuteur n’étais pas tendre avec moi cetais le genre de personne qui te donnais des choses à faire sans t’expliquer il fallais se débrouiller, en plus j’étais enceinte, le niveau étais pire que hard mais je ne voulais pas repasser par l’échec que j’ai connu je me suis accrochée je me suis battu jusqu’au dernier jour de cours je ne sait pas si j’ai eu mon diplôme ( nous n’avons pas nos note jusqu’à la fin de l’année ) tous ce jouais sur le mémoire final c’est le plus gros coeff je passe mon oral à 8 mois et demi de grossesse et je rentre chez moi je me dit jai tous donner au moins je ne regrette pas d’avoir essayé. Au bout de quelque semaine le verdict tombe je suis enfin diplômée de mon MASTER en finance .. Je ne vous raconte pas ma joie cetais très dur tout au long de mon cursus mais si j’avais l’opportunité de poursuivre encore je l’aurais fais j’aime tellement l’école .. Voila je croit que jai étais très longue en tous cas j’aimerais vous dire de continuer vos études quoi qu’il arrive ne lâcher rien un échec sa rend plus fort et ne vous dite pas c’est bon je suis mariée je continue pas ou je suis enceinte j’arrête! Non tout est possible si vous le voulez vraiment ❤️ Bisoux les FP

 

  • Coucou les femmes parfaites ! 
Alors moi je vous raconte mon chemin ! 
Je n’étais pas très forte à l’école avec beaucoup de difficultés de compréhension dès la primaire. On se moquait de moi et surtout mes cousines.
J’ai redoublé ma 6ème, malgré mon redoublement je suis passé en 5èmes avec 10.89 de moyenne générale sur les trois trimestres. 
Jai ensuite eu des difficultés en 5èmes ont m’a menacé de redoublement, j’ai eu 11.95 de moyenne du coup. On m’a mis dans un 4ème renforcé, où j’ai réussi à me remettre à niveau. Je suis passé en 3 ème professionnel car je voulais faire un bep carriere sanitaire et sociale pour faire aide-soignant. J’ai eu mon brevet à 10.50 et ma place en Bep. Tous c’est bien passé, du coup au fil du temps je voulais finalement faire infirmière. Il faut un bac, donc j’ai fais un Bac st2s, où j’ai eu beaucoup de difficulté, ils sont voulu me faire redoubler mais j’ai forcé le passage, jai malheureusement raté mon bac. Mes copines m’ont encouragé à repassé ( en meme temps j’avais echoué mon permis et mon concours d’infirmières ) . J’ai eu mon bac + permis mais j’ai encore échouer mon concours dinfirmiere soit 4 fois. Ma mère me disait de ne pas insister, de faire aide soignante. J’ai dis a ma mère une citation religieuse. Elle m’a dit ok, j’ai donc fait une prepa infirmiere… résultat j’ai eu 2 concours ! Entrée en formation infirmière tous se passe bien , rare sont les échecs de partiel, stage dificile certes mais je n’oublie pas ma citation religieuse. Bientot diplômé en juillet si Dieu le veut. Mais si echec, ce n’est que partie remise 😉
Persévérance les filles ! N’oubliez jamais ce mot là !

 

  • Bonjour à toutes !!! Pour moi le lycée a été une catastrophe j’ai dû redoubler la seconde j’avais 7 de moyenne la première année et 10 la deuxième année j’ai du m’orienter vers un bac STT (STG maintenant je crois) le drame pour ma mère elle m’a dit tu ne pourras rien faire après ca etc. Finalement en STT j’étais plus intéressée par les cours moins « par cœur » donc je me n’en sortais pas trop mal, j’ai pu aller de justesse en DUT et je l’ai eu a quelques centièmes de la moyenne. Et ensuite j’ai trouvé un stage et je faisais de l’alternance en RH, ca m’a beaucoup plu je me suis investie à fond, mon travail a été reconnu mais il n’y avait pas d’opportunités chez moi mais que en région parisienne, j’ai saisi ma chance j’y suis allé j’ai tout quitté et j’ai continué à beaucoup travailler, j’ai donc eu une mutation pour me récompenser, et au fur à mesure j’ai gravi les échelons : assistante, responsable du recrutement, responsable départementale. Puis quand c’était bloqué dans ma société je suis allé voir ailleurs, en prenant des risques. Aujourd’hui je suis DRH et tout va bien je profite de prendre plaisir à aller au travail tous les jours ! 
Je le ressors souvent à ma mère en lui disant ce n’est pas parce qu’on a pas un bac ES ou S qu’on va tout rater dans sa vie mais si on a l’envie de se donner et qu’on saisit les opportunités, qu’on sort de son petit confort, ça paie forcément un jour.

 

  • Coucou ! J’espère que vous allez bien .. alors c’est pour la session témoignage rebooste 
Alors quand j’avais 17 ans j’étais dans une école où les profs faisaient que me descendre. J’ai eu 9 matières en échecs sur 11 à quelques semaines des examens. je me suis motivée, j’ai donné tout ce que j’ai pu donner et je m’en suis sortie avec 3 matières à repasser en août. J’ai réussi entre les mailles du filet et les profs m’ont toujours dit que j’aurai du mal dans mes années suivantes, que ma méthode de travail était sérieusement à revoir, que je n’étais pas capable de réussir et qu’il valait mieux que je me dirige en professionnel (c’est l’équivalent d’STMG en France) fin bref j’ai été bercée pendant 2 ans dans ces paroles et j’ai jamais lâché mes efforts ! 
Aujourd’hui grâce à mon travail acharné je suis sur le point d’entamer ma dernière année en orthophonie, je n’ai jamais redoublé et je suis la fierté de mes parents ! 
Je n’hésite pas à aller dans mon ancienne école pour leur donner de mes nouvelles et leur prouver qu’ils avaient tord .. Enfin bref les femmes parfaites, ce témoignage juste pour vous dire que vous devez suivre vos rêves et ne jamais écouter ces personnes qui sont là pour vous mettre des bâtons dans les roues ! Croyez-en vous et ne laissez jamais personne vous rabaisser ! Gros bisous 💋

 

  • Salut à vous toutes les filles , c’est pour le sujet échec scolaire , alors par ou commencer … j’ai été en échec scolaire depuis le collège , non pas parce que j’aimais pas l’école ou autre mais parce que j’ai subi de l’harcèlement moral , c’est à dire que un groupe de filles étaient contre moi sans aucune raison valable , en classe elles m’insultaient parlaient de moi sans cesse des menaces à Mon encontre , à chaque fois que j’essayais d’avoir une copine elles allaient voir cette fille et faisaient tout pour la dissuader … de la à commencer Mon absentéisme j’avais peur d’aller au collège … cette hantise ma suivi jusqu’à la dernière année de Mon lycée puisque j’ai du aller en pro du à Mon absentéisme et vu que elles  » foutaient la merde  » bah pareil … 1ère année ou je passe le bac je me fais agressée physiquement par 3 d’entre elles parce que l’une voulait Mon sac et mes chaussures … j’ai ratée Mon bac et elles aussi, la deuxième tentative j’ai décidée de ne plus me laisser faire de prévenir la hiérarchie et grâce à dieu j’ai pu avoir Mon bac , Mon rêve à toujours été de travailler dans les aéroports et etre hôtesse de l’air , j’ai pu effectuer les études dont je voulais par la suite et aujourd’hui je suis en Formation pour travailler avec l’une des Compagnies les plus prestigieuses au monde … les filles si j’ai un conseil à vous donner si vous avez des rêves des projets ne les lâchez surtout pas !!!!!

(nous ne corrigeons pas les témoignages que nous recevons)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s